1992 - La vision

  • Dès 1992, Squalp fût le premier ERP graphique fonctionnant en natif dans l'environnement Windows et SQL Server de Microsoft.
  • Une première mondiale dans le domaine des technologies nouvelles et des systèmes ouverts.

1994 - L'expertise

  • De 1994 à 2002, Squalp a servis chez Microsoft de système de tests et de validation de toutes les versions SQL Server.
  • La longue association Squalp - SQL Server de Microsoft constitue une solution 'In Fine' sans équivalent dans le domaine de la sécurité des données et de la performance des traitements.

2017 - Les perspectives

  • Une équipe qualifiée,
  • Une technologie sûre,
  • Des partenaires prestigieux,
  • Des références illustres,
  • Un ERP innovant

2017
L'âge de la raison

POLYTECHS

L'environnement antérieur

  • Microsoft Office
  • Microsoft Windows
  • Postes de travail autonomes

La nouvelle solution

  • Squalp
  • Windows NT Server 3.5
  • Microsoft SQL Server
  • Microsoft Office
  • Microsoft Windows
  • Microsoft Mail

Le partenaire
éditeur - intégrateur

ISOAR
Tél : (+33) 1.46.87.62.66

La lettre SOLUTIONS
Octobre 1995

dateHistorique

LA LETTRE

SOLUTIONS

La Lettre confidentielle de Microsoft

TÉMOIGNAGE POLYTECHS

Gérer la production et la qualité

Polytechs produit des granulés et mélanges destinés à la dilution pour des sociétés de pétrochimie qui fabriquent des films, des alliages automobiles, etc." indique Patrick Coquelet, directeur administratif et financier. "Nous sommes sous-traitants pour 90% de notre production, les 10% restants constituant nos produits propres, essentiellement des films alimentaires et non-alimentaires".


Gérer la production et la qualité


Polytechs est amenée à gérer les stocks de polymères appartenant à ses clients, en plus de ses stocks propres. "Longtemps, nous avons utilisé un tableur. Mais c'était insuffisant pour mener le suivi que nous souhaitions. Assez vite, nous avons voulu mieux maîtriser les flux d'entrée et de sortie tout en autorisant une meilleure circulation des informations à l'intérieur de l'entreprise. Le nouveau système devait en outre s'intégrer parfaitement à l'environnement informatique existant, c'est-à-dire Microsoft Office et les logiciels SAARI".
"Il nous fallait par conséquent un système d'exploitation de réseau et un logiciel complet de gestion de production. C'est un peu le couple infernal : sous UNIX, il est facile de trouver des logiciels de gestion de production, mais nous ne voulions pas d'UNIX, beaucoup trop hermétique. Nous nous sommes assez vite orientés vers Windows NT Server 3.5, mais nous avons eu un peu de mal, à l'époque, à trouver un système de gestion de production. Puis, nous avons découvert Squalp, bâti autour de SQL Server et développé par ISOAR". Squalp est prévu pour fonctionner sous Windows NT Server et intègre un module de gestion de la qualité. "Polytechs est certifiée ISO 9002 depuis 1993. Nous souhaitions vivement intégrer la gestion de la qualité à la gestion de production".


Pour moins d'1 MF


Aujourd'hui, tous les processus de Polytechs sont gérés par informatique. "C'est bien simple, il suffit d'entrer une nouvelle commande dans notre système pour qu'il mette à jour le planning, la production, la logistique, le laboratoire qualité et les services financiers et comptables. Tout est immédiatement recalculé en fonction des quantités et des délais demandés par notre client. Et si cela provoque, par exemple, une prévision de rupture de stock ou de réapprovisionnement en matière première, Microsoft Mail envoie directement un message à nos clients par messagerie électronique ou par télécopie. Et cela nous aura coûté, formation comprise, moins d'un million de francs !".
Depuis, Polytechs travaille différemment. "Les avantages sont énormes : grâce à son intégration totale avec Microsoft Office et Windows, Squalp ne perturbe pas les 40 utilisateurs, qui ont très bien accepté notre nouveau mode d'organisation. Les échanges d'informations entre les logiciels se produisent naturellement, et en plus, nous analysons beaucoup mieux nos coûts. Les prix de revient que nous calculons maintenant sont bien plus proches de la réalité qu'autrefois".

logo_micro logo_micro